Archives de catégorie Génération CONNECT Edition

Comment éviter la boite de spécification des références en utilisant la commande “RF=”

Bien souvent il peut-être pratique d’attacher un fichier en référence en utilisant la commande clavier (key-in) “RF=…” (lors de l’utilisation dans un script par exemple).

Génération CONNECT Edition Génération V8i MicroStation T&A MicroStation Trucs et Astuces  Comment éviter la boite de spécification des références en utilisant la commande "RF="

Après avoir valider cette commande, la boîte de xxx s’affiche.

Génération CONNECT Edition Génération V8i MicroStation T&A MicroStation Trucs et Astuces  Comment éviter la boite de spécification des références en utilisant la commande "RF="

Comment éviter cela ?

Tout simplement en ajoutant après le nom de fichier 4 virgules suivies d’un caractère ‘#’, soit :

Génération CONNECT Edition Génération V8i MicroStation T&A MicroStation Trucs et Astuces  Comment éviter la boite de spécification des références en utilisant la commande "RF="

Que signifient ces “virgules” ?

Il s’agit tout simplement de paramètres complémentaires permettant d’affiner l’attachement de la référence :

  1. Le nom du modèle à attacher s’il ne s’agit pas du modèle par défaut;
  2. Le nom logique (unique) à attribuer à l’attachement
  3. Une description libre
  4. Le nom de la vue :
    • * : signifie attachement coïncident
    • # : signifie Monde coïncident
  5. Le facteur d’échelle à appliquer à l’attachement
  6. La profondeur d’imbrication
  7. Une valeur ON ou OFF afin d’indiquer que la référence doit être affichée ou non

Dans la cas présent, le paramètre qui nous intéresse est le 4ème (la dièse : #). C’est la raison pour laquelle nous mettons 4 virgules sans spécifier quoique ce soit sur les 3 premiers d’entre eux.

Les paramètres 5 à 7 ne doivent ici pas être mentionnés.

Plus d’information peut-être trouvée sur la page d’aide de MicroStation : cliquez-ici !

 

Migration vers MicroStation CONNECT Edition

Informations générales

Durée 2 jours (14h)
ModePrésentiel ou distanciel
Niveau Intermédiaire
Base nécessaireConnaissance de MicroStation
Nombre maximum 6 personnes

Cette formation se veut être dynamique, vivante et fournir une base solide permettant de comprendre l’application MicroStation CONNECT Edition et d’être autonome à son issue.

Programme de formation Migration vers MicroStation CONNECT Edition

  • Concepts Généraux
    o L’écosystème de Bentley Systems
    o Le mode de licence CONNECT
    o Le CONNECTION Client
    o CONNECT Center
    o Créer des utilisateurs, première connexion, limiter l’utilisation, effet de la limitation
    o CONNECT Center – Autres outils
  • L’écran d’accueil
    o Propriétés des Worksets
    o Workset et gabarit
    o Création d’un nouveau DGN
  • Mise en réseau d’un espace de travail
  • L’interface utilisateur
    o Le ruban
    o Revenir à la présentation V8i
    o Les vues
    o Les groupes de vues
    o Manipuler les vues
    o Régler les attributs de vue
    o Les boîtes d’outils
    o Les touches de fonction
    o Le « focus »
    o L’accès aux outils contextuels
    o Les ancrages de fenêtres
    o Les spécifications des fichiers DGN
    o Création d’un nouveau fichier DGN
    o Le format DGN
    o Fichiers prototypes
  • Les bases du dessin en 2D
    o Créer des éléments simples
    o Qu’est-ce que la symbologie ?
    o Synchroniser la symbologie sur un élément existant
    o Smartline mon ami !Les bases du dessin en 2D
    o AccuDraw – Dessiner avec précision
    o AccuSnap – Les modes d’accroche

  • Les méthodes de structuration
    o La localisation des fichiers dans MicroStation
    o Gestion et utilisation des « niveaux »
    o Localisation des bibliothèques
    o Fichiers en référence
    o Bibliothèques de cellules
    o Localisation des bibliothèques de cellules
    o Introduction à la configuration
    o Style de trait
  • Modifier son interface utilisateur
    o Ajouter des attributs à un élément
    o Réaliser des annotations
    o Définir un nouveau « type d’élément »
    o Les modèles d’éléments
  • Créer une cellule d’annotation
  • Les échelles d’annotation
  • Les styles de textes
  • Les styles de cotations
  • AccuDraw – Les raccourcis principaux en 3D
  • Qu’est-ce que le dessin paramétrique ?
    o Créer une cellule paramétrique
  • Les maillages phototexturés
  • Géoréférencer des données
  • Organisation de l’impression
    o Configurer l’espace de travail
    o Les paramètres utiles pour les mises en plan
    o Finalisation de l’impression

 

Je m’inscris !

 

Un nombre minimum de 4 participants est requis pour assurer la formation. Dans le cas échant, nous nous réservons le droit de reporter les inscriptions à la session suivante ou de l’annuler. 

















    AutodeskNemetschekDassaultAutre



    Notez que si vous possédez des logiciels de l'éditeur Autodesk en licences perpétuelles, il vous est possible d'obtenir un discount pouvant aller jusqu'à 50% du prix des produits de Bentley Systems. Contactez-nous pour en savoir plus.



    OUI - J'autorise les sociétés beCAD et Bentley Systems à m'informer en utilisant l'adresse email mentionnée.NON - Je souhaite que mon adresse email ne soit utilisée que dans le cadre de la présente demande.

    Modifier les unités d’un fichier DWG dans MicroStation

    Le système de contrôle des unités de MicroStation est très flexible. Cependant, il dépend de la connaissance de la taille réelle de la géométrie. De nombreux outils de MicroStation dépendent des unités de fichier pour fonctionner correctement. C’est le cas pour les outils de dimensionnement, le placement de cellules et le référencement. Malheureusement, MicroStation ne peut pas toujours déduire les unités de fichier dans les fichiers AutoCAD. Pour définir avec précision les options d’unités MicroStation, vous devez comprendre le contenu du fichier DWG et les normes utilisées pour le créer.

    AutoCAD utilise deux types d’unités linéaires spécifiées par la variable LUNITS. Les fichiers DWG avec des unités d’ingénierie et d’architecture (LUNITS = 3 et 4) sont implicitement des unités anglaises (pieds et pouces), leurs unités sont donc connues. Les autres types – Scientifique, Décimal et Fractionnel (LUNITS = 1, 2 et 5, respectivement) – n’impliquent pas une unité de mesure spécifique.

    À partir d’AutoCAD 2000, la variable système INSUNITS spécifie les unités des blocs Design Center insérés dans les dessins existants. La variable INSUNITS permet le type de mise à l’échelle automatique que MicroStation effectue lorsque True Scaling est spécifié. Malheureusement, cette variable n’existe pas dans les fichiers DWG avant AutoCAD 2000. Dans les fichiers de versions plus récentes, il se peut qu’elle soit définie de manière incohérente.

    Si la variable système INSUNITS est correctement définie, lorsque vous ouvrez le fichier DWG dans MicroStation, vous pouvez définir les options Unités sur Design Center Units. C’est le meilleur moyen de garantir la cohérence des unités lorsque vous ouvrez un fichier dans MicroStation.

    Pour définir les unités Design Center d’un fichier DWG dans MicroStation, utilisez l’entrée au clavier DWG UNITS. Cette entrée affiche alors la boîte de dialogue Unités DWG / DXF. Cette boîte de dialogue vous permet de contrôler le paramètre Unités Design Center (INSUNITS). Utilisez la commande Enregistrer les paramètres (Fichier> Enregistrer les paramètres) pour enregistrer les paramètres d’unités dans le fichier de dessin actif.

    Utilisez l’outil d’entrée au clavier (accessible via la touche F9) et introduisez la commande suivante :

    DWG UNITS

    L’écran suivant apparaît, il suffit alors de sélectionner l’unité correspondant aux données de votre fichier.

    CAO Génération CONNECT Edition MigrationACADVersMS T&A MicroStation  Modifier les unités d'un fichier DWG dans MicroStation
    CAO Génération CONNECT Edition MigrationACADVersMS T&A MicroStation  Modifier les unités d'un fichier DWG dans MicroStation

    Produits Bentley Systems : Comment plafonner le nombre de licences utilisables ?

    Le nouveau système de licence qui est apparu avec la génération CONNECT Edition des produits de Bentley Systems permet, entre autres choses, de plafonner l’utilisation du nombre de licences par vos utilisateurs. Cela doit être réalisé par une personne ayant les droits d’administration. 

    Imaginons que vous possédez 10 licences de MicroStation. Elles sont à un moment donné toutes utilisées et un 11ème utilisateur souhaite utiliser MicroStation.

    Cette licence est additionnelle et si l’utilisation dépasse 10 minutes vous passerez en mode “locatif” qui automatiquement provoquera une facturation mensuelle ou trimestrielle en fonction qu’un contrat CSS soit actif ou non.

    Si un seuil de licences disponibles a été fixé à 10, lors de l’exécution d’une 11ème instance de MicroStation un message est affiché à l’utilisateur. L’utilisateur peut décliner, l’application se termine et cela ne provoquera aucune facturation de location. Soit l’utilisateur accepte et il rentre en mode locatif comme auparavant. L’administrateur reçoit un email d’alerte avec le nom de l’utilisateur en excès.

    Comment faire pour mettre en place cette alerte ?

    Grâce à cette petite configuration vous pourrez ainsi plafonner l’utilisation de vos licences CONNECT Edition. Cela vous permettra ainsi d’éviter des facturations pour la sur-utilisation de vos produits.

    Pour rappel, Bentley Systems commencent à comptabiliser l’utilisation de vos logiciels lorsqu’une dizaine de minutes pleine d’utilisation a été constatée. Au-delà, cela compte pour utilisation d’une licence.

    Cela veut également dire que dans tous les cas, une utilisation de moins de 10 minutes est totalement gratuite. Cela peut être pratique pour consulter une information, pour imprimer un plan,… N’oublier pas de quitter l’application directement cependant.

    Attention également que l’on considère que plusieurs exécutions de la même application dans la même période de 10 minutes valent comme une seule exécution.

    Pour plus d’information, vous pouvez consulter cette page ou directement regarder la vidéo ci-dessous.

    En combinant la limitation du nombre de licences et cette limite de 10 minutes vous limiterez ainsi la réception de facture de sur-utilisation au maximum.

    Référence

    Nous nous sommes basés notamment sur l’article accessible via ce lien pour la création de cette page.

    Comment créer une bibliothèque de cellules paramétriques 3D ?

    Ou comment créer un catalogue en 3D de poutrelles métalliques normalisé en moins de 5 minutes !

    Les fonctionnalités avancées de modélisation 3D paramétrique de MicroStation permettent aux professionnels de rapidement réaliser des modèles de conception.

    Apprenez par cette vidéo à créer une cellule 3D paramétrique. Déclinez-la ensuite en dizaines de variations. Finalement vous obtenez un catalogue de profilés métalliques parfaitement normalisé !

    Vous pouvez ainsi créer des modèles de conception et d’autres livrables complets.

    Votre équipe projet travaillera avec une application de modélisation universelle. Par conséquent elle pourra communiquer aisément et partager des livrables avec des tiers.

    Créer une grille cotée sur un maillage phototexturé

    Créer une grille de points sur un maillage phototexturé issu de ContextCapture

    Nous analyserons ici les étapes à suivre pour créer une grille de points sur un maillage phototexturé. Ce dernier est issu d’une modélisation photogrammétrique réalisée à l’aide de ContextCapture.

    Comment faire ?

    La première étape consistera à créer un contour qui nous servira de délimitation. Nous allons ensuite mesurer la longueur et la largeur de ce contour suivant l’orientation générale du maillage phototexturé.

    Nous placerons ensuite une cellule assez simple (une petit croix). Veillez à ce que cette cellule soit placée à une altitude aisément identifiable : 700m dans mon exemple. Utiliser pour cela la commande de spécification du Z actif : AZ=700, ainsi le verrou d’accrochage au plan SCA.

    Nous utiliserons ensuite l’outil de copie en tableau et nous spécifierons l’inclinaison générale de notre grille, le nombre de colonnes et de rangées, l’espacement entre les colonnes et les rangées. Nous obtiendrons une grille rectangulaire. En comparaison avec le contour défini précédemment, des points sont à l’intérieur, d’autre à l’extérieur.

    Nous allons maintenant utiliser la fonction de clôture afin de retirer les points se trouvant hors du contour et qui ne nous intéressent pas et supprimons l’élément ayant servi de contour.

    Sélectionnons maintenant l’ensemble des points. A l’aide de l’outil “Drape éléments” du groupe d’outils “Reality Modeling” déplaçons les éléments verticalement jusqu’au contact avec le maillage phototexturé.

    Il ne nous reste plus qu’à écrire une toute petite macro pour générer les textes représentant l’altitude de chacun de points. Attention que dans cette macro les textes sont créés avec les paramètres actifs (taille, police,…)

    Code de la macro

    Sub Altitudes()
       Dim ee As ElementEnumerator
       Dim sc As New ElementScanCriteria
    
       sc.ExcludeAllTypes
       sc.IncludeType msdElementTypeCellHeader  (1)
    
       Set ee = Application.ActiveModelReference.Scan(sc)   (2)
    
       Do While ee.MoveNext
          Dim elTxt As TextElement
    
          If ee.Current.AsCellElement.Origin.Z <> 700 Then  (3)
             Set elTxt = CreateTextElement1(Nothing, _
                                            Str(Format(ee.Current.AsCellElement.Origin.Z, ".00")), _
                                            ee.Current.AsCellElement.Origin, _
                                            Matrix3dIdentity)  (4)
             Application.ActiveModelReference.AddElement elTxt
          End If
       Loop
    
    End Sub
    Explication du code

    La ligne de code notée (1) permet de n’analyser que les éléments de type cellule. Ceci permet de ne pas devoir réaliser un filtrage ultérieur.

    La ligne notée (2) exécute le scan, l’analyse des éléments du fichier en respectant les critères énoncés en (1).

    Entre le “Do” et le “Loop“, l’ensemble des instructions est exécuté pour chacun des éléments satisfaisant aux critères.

    La ligne notée (3) vérifie qu’il ne s’agit pas des points initiaux. Dans mon exemple je les ai conservé, ce n’est pas obligatoire.

    La ligne notée (4) et la suivante crée un élément de type “texte” et l’ajoute aux éléments du modèle actif du fichier de dessin.

    Présentation en vidéo

    Pour faciliter la compréhension de la technique, vous pouvez visionner la vidéo suivante :

     

    MicroStation (toutes versions) : Comment naviguer et trouver une commande ?

    Microstation, ainsi que les produits en dérivants, structurent les diverses commandes qu’ils proposent de manière arborescente.

    Si on prend l’exemple simple du placement d’une ligne, la commande qui est derrière cette fonction est de la catégorie « placement » (PLACE) et l’objet que l’on désire placer est une ligne (LINE) : la commande est PLACE LINE et celle-ci peut-être exécutée directement via la zone de « Key-In » par exemple.

    Comme vous le savez, Microstation permet de placer d’autres objets qu’une simple ligne. En effet, il est également possible d’exécuter de nombreuses autres fonctions.

    Les commandes peuvent être structurées sur jusque 4 niveaux. Ainsi, nous verrons que le fonctionnement de la commande PLACE LINE peut-être précisé à l’aide des mot-clés ANGLE et CONSTRAINED. Si rien n’est précisé, le mode de fonctionnement n’est pas altéré.

    Entrées clavier rapides à deux lettres

    Bien qu’une interface graphique soit idéale pour de nombreuses choses, il est parfois plus rapide d’utiliser les touches Microstation à deux lettres pour régler les paramètres. Par exemple, pour définir l’échelle active sur 2.0, vous pouvez simplement taper “as = 2” dans le navigateur d’entrée au clavier. Microstation dispose d’une liste assez complète de ces raccourcis à deux lettres pour définir toutes sortes de choses à partir du niveau et de la couleur actifs, ce qui est familier à tout le monde, à la sauvegarde ou à l’activation des vues. Voici une liste d’entrées au clavier à deux lettres séparées par des catégories (n’utilisez pas d’espace avant le signe égal pour ces entrées au clavier) :

    Manipulation de vue
    OF = Désactiver les niveaux par le numéro
    ON = Activer les niveaux par le numéro
    RV = Faire pivoter la vue sur le centre
    WO = Définir l’origine de la vue
    SV = Enregistrer une vue
    VI = Attacher une vue enregistrée
    DV = Supprimer une vue enregistrée

    Texte et cotation
    FT = Police active
    DF = Ouvre la boîte de dialogue de choix de police
    TH = Hauteur active
    TW = Largeur active
    TX = Hauteur et largeur actives
    LL = Longueur de ligne active
    LS = Intervalle de ligne actif
    TB = Espacement des tabulations pour l’importation de texte
    TI = Variable Incrément
    LD = Niveau de dimension
    TV = Limites de tolérance de dimension supérieure et inférieure

    Réglages
    AA = Angle actif
    AS = Echelle active
    XS = Echelle x active
    YS = Echelle y active
    ZS = Echelle z active
    GU = Maître / Grille
    GR = Grille de référence
    KY = (Snap) Diviseur
    UR = (Unit Lock) Distance

    Définir les attributs d’élément et de motif
    AP = cellule de motif active
    LV = niveau actif
    CO = couleur active
    PA = angle de motif actif
    LC = style de ligne actif
    PD = espacement de motif actif
    WT = poids de trait actif
    PS = échelle de motif active

    Entrée de précision
    XY = <x, y, z> à partir de l’origine le long des axes du fichier de dessin
    DI = <distance, direction> à partir des dernières données ou point de tentative par rapport aux axes de vue
    DL = <Dx, Dy, Dz> coordonnées de conception
    DX = <Dx, Dy, Dz> à partir des dernières données ou des coordonnées du point de vue provisoire
    AX = Distance de l’origine du système de coordonnées auxiliaires (ACS)
    AD = Distance des dernières données ou point de tentative dans les coordonnées ACS

    Cellules
    AC = Définir la cellule active et sélectionnez placer l’outil cellule active avec relatif
    AR = Définir la cellule active et sélectionnez placer l’outil cellule active avec relatif sur
    CM = Placer l’outil matrice active
    PT = Point actif
    LT = Terminateur actif TS = Echelle Terminator
    CR = Modifier les informations sur les cellules
    CD = Supprimer la cellule de la bibliothèque de cellules
    CC = Créer une cellule

    Modélisation 3D
    DP = Régler la profondeur d’affichage à partir de 0,0 de vue de l’ axe z
    DD = Distance pour déplacer la profondeur d’affichage à partir des valeurs de courant
    AZ = Régler la profondeur active à partir de 0,0 de l’ axe z de la vue
    DZ = Distance de déplacement profondeur active à partir de la valeur actuelle (relative)
    SX = Enregistrer ACS
    RX = Attacher ACS
    PX = Supprimer ACS

    Gestion des fichiers
    RD = fichier design Open
    XD = Open fichier de conception avec la configuration de vue de la conception actif
    RC = Attacher la bibliothèque de cellules
    RF = Attacher un fichier de référence
    DR = Affiche le contenu d’un fichier texte
    CT = Attacher la table des couleurs
    AM = Attacher et activer le menu
    AT = Activer tutoriel

    Base de données
    AE = Définir l’entité active
    DA = Type d’attribut affichable
    DB = Fichier de contrôle joint
    DS = Spécifier le filtre de clôture
    FI = Définir la ligne de base de données comme entité active
    RA = Définir les critères de sélection de l’attribut
    RS = Nom de la table de report

    Autre
    EL = Créer un fichier de liste d’éléments
    FF = Copier le contenu de la clôture dans le nouveau fichier de dessin
    GO = Origine globale
    SF = Déplacer le contenu de la clôture vers le nouveau fichier de dessin

    MicroStation – Changer le sens d’une ligne

    Problème

    Une ligne est représentée par un style utilisateur et celui-ci n’est pas symétrique par rapport à l’axe de la ligne. Il est donc nécessaire de modifier le sens de progression de la ligne, d’en changer sa direction, afin que le tracé du style utilisateur se fasse de l’autre côté de l’axe.

    Génération CONNECT Edition Génération V8i T&A MicroStation Trucs et Astuces  MicroStation - Changer le sens d'une ligne

    Solution

    Une commande, qui je l’avoue, est un peu cachée dans les menus de MicroStation permet de réaliser cette inversion. Il s’agit de la commande « CHANGE DIRECTION ».

    La petite vidéo ci-dessous montre comment utiliser cette commande et ensuite comment l’associer à la touche de fonction CTRL+F2 pour un accès plus aisé.

    Retrouver les « tâches » dans Microstation CONNECT Edition

    Certain(e)s d’entre vous sont troublé(e)s par la nouvelle interface de MicroStation CONNECT Edition !
    Qu’à cela ne tienne, il est toujours possible de forcer MicroStation CONNECT Edition à présenter les outils sous forme de tâches comme cela existait dans la génération V8i du produit.

    Dans MicroStation CONNECT Edition Update 13 et suivantes

    Les étapes à réaliser pour faire réapparaître les tâches sont :
    • Sélectionnez le flux (workflow) “Navigation dans les Tâches“;
    • Cliquez sur l’icône se trouvant à droite du sélecteur de flux, et choisissez “Thème de tâche V8i

    Dans MicroStation CONNECT Edition antérieure à l’Update 13

    Les étapes à réaliser pour faire réapparaître les tâches :
    • Allez dans l’onglet Fichier, ensuite : Spécifications -> Configuration -> Variables de configuration
    • Cliquez sur le bouton [Nouveau…]
    • Entrez dans le champ « Variable » : MS_TASKNAVIGATION_CONFIGURATION
    • Entrez dans le champ « Nouvelle valeur » : 1
    • cliquez sur le bouton [OK]
    Génération CONNECT Edition T&A MicroStation Trucs et Astuces  Retrouver les « tâches » dans Microstation CONNECT Edition
    • Fermez ensuite MicroStation CONNECT Edition et redémarrez-le.
    • Allez à nouveau dans l’onglet  Fichier, ensuite : Spécifications -> Utilisateur -> Choix
    • Dans la liste des catégories, sélectionnez Navigation dans les tâches
    • Sélectionnez l’option Boîte de dialogue dans la liste Présentation
    Génération CONNECT Edition T&A MicroStation Trucs et Astuces  Retrouver les « tâches » dans Microstation CONNECT Edition
    • Cliquez ensuite sur le bouton [OK] : Les tâches sont maintenant visible sur le côté gauche de l’écran
    Génération CONNECT Edition T&A MicroStation Trucs et Astuces  Retrouver les « tâches » dans Microstation CONNECT Edition