Archives de catégorie T&A MicroStation

TechTalk MicroStation CONNECT Edition

18 mai 2020

Améliorez vos flux de modélisation 3D avec MicroStation CONNECT Edition


Grâce aux fonctionnalités de modélisation paramétriques de MicroStation CONNECT Edition, vous pourrez adapter au lieu de recréer vos modèles en :

  • Créant de meilleurs modèles plus rapidement grâce à un logiciel accélérant le passage de l’intention de conception aux modèles finis ;

  • Utilisant les fonctionnalités de conception paramétriques asservies par des contraintes qui vous permettront de maintenir une relation continue entre tous les éléments.

FREE DOWNLOAD

Send download link to:

Barmenu pour MicroStation V8i

Barmenu

développement original par
Bill Steinbock
(Modifié par Philippe Halet: voir les modifications en fin d’article)

BARMENU est une application MDL qui permet aux programmeurs non MDL de créer des barres de menus spécifiques à votre utilisation. La définition du fichier de menu est contenue dans un fichier texte ASCII. Le fichier de définition de menu par défaut est indiqué par la variable BARMENU mais peut-être donné en paramètre.

Barmenu pour MicroStation V8i

Télécharger GRATUITEMENT

Envoyer le lien à :

Un extrait d’un exemple de fichier de menu est présenté ci-dessous.

; Sample Menu                               | comments ignored
; menu title option 1
#Menu Title 1                               | Menu Title
; menu title option 2
Title=Menu Title 2                          | Menu Title
; mdl command to load as menu is activated
mdl l scale
mdl l pan
; now begin menu entries
Settings                                    | Label on menu bar
    {                                       | brace defines nest level
    AA by 2Pt, "act ang pt2"                | label, "keyin"
    AA by 3Pt, "act ang pt3"                | label, "keyin"
    AS by Dist, "act scale dis"             | label, "keyin"
    Locks On                                | pulldown sub menu
        {                                   | nest level incremented
        Graphic Group, "Lock GG On"         | label, "keyin"
        Axis, "Lock Axis On"                | label, "keyin"
        -,                                  | dividing line (must have comma)
        Keypoint, "lock snap key"           | label, "keyin"
        Project, "lock snap proj"           | label, "keyin"
        Intersection, "lock snap inter"     | label, "keyin"
        }                                   | nest level decremented
    Locks Off                               | pulldown sub menu
        {                                   | nest level incremented
        Graphic Group, "Lock GG Off"        |
        Axis, "Lock Axis Off"               |
        Intersection, "lock snap inter off" |
        }                                   |
    }                                       | terminate Setting menu
                                            | blank lines ignored
Setup                                       |
    {                                       |
    Keyin Scale, "uc=scale"                 |
    Arch Scale                              |
        {                                   |
        1/16,   "uc=scale;16"               | call ucm SCALE then keyin 16
        1/8,    "uc=scale;8"                | call ucm SCALE then keyin 8
        1/4,    "uc=scale;4"                | call ucm SCALE then keyin 4
        }                                   |
    }                                       | terminate Setup menu
Utilities                                   | Label on Menu Bar
    {                                       |
    Plot Date                               | pulldown submenu
        {                                   |
        Place, "mdl l datstmp;place stamp"  | load and execute MDL command
        Update,"mdl l datstmp;update stamp" | load and execute MDL command
        }                                   |
    AA=keyin, "m,erEnterAngle;t,aa="        | display prompt in error field
    }                                       | terminate Utilities menu

L’analyseur qui traite les lignes du fichier de définition est très primitif et fait très peu de vérification d’erreur. Il est de la responsabilité de l’auteur du fichier de définition de menu de vérifier la syntaxe appropriée. Les règles suivantes doivent être suivies pour assurer le succès.

  1. Les étiquettes de menu déroulant doivent être sur une ligne sans aucune autre information.
  2. Les accolades qui désignent le niveau d’imbrication des menus doivent être sur une ligne sans autre information.
  3. L’utilisation d’un “-” comme étiquette entraînera une ligne de division sur toute la largeur du menu déroulant. Le “-” doit être suivi d’une virgule.
  4. Plusieurs saisies doivent être séparées à l’aide d’un point-virgule (c’est-à-dire “wt = 0; co = 0”).
  5. Lorsque les commandes sont sélectionnées, les clés individuelles des chaînes sont vérifiées pour voir si elles contiennent le “mdl l”, qui est supposé être une commande MDL LOAD. Si cette chaîne est trouvée, le nom du programme est extrait. Si le programme n’est pas actuellement chargé, il est chargé via une fonction intégrée MDL.

Limites du programme

  • Pulldown menus 60
  • Chars per command string 130
  • Command entrys NONE

Pour exécuter le programme, introduire dans la barre d’entrée au clavier la commande :

Nouveautés dans cette version

Dans cette version, vous pouvez avoir:

  • la possibilité d’ancrer le BARMENU (merci à Steve Young pour la première modification);
  • un menu déroulant supplémentaire contenant une liste de fichiers MDF. Lors de la sélection d’un fichier dans le menu déroulant [*.mdf], le BARMENU est automatiquement mis à jour et sa fenêtre est automatiquement redimensionnée, même si la fenêtre est ancrée.

Comment puis-je avoir plusieurs fichiers MDF dans mon barmenu?

  • Copiez tout les fichiers MDF souhaités dans le répertoire de l’application;
  • Ajoutez ce répertoire dans la variable MS_MDLAPPS;
  • Entrez la saisie au clavier:

Ce qui permettra de passer d’une définition de menu à une autre :

 

Produits Bentley Systems : Comment plafonner le nombre de licences utilisables ?

Le nouveau système de licence qui est apparu avec la génération CONNECT Edition des produits de Bentley Systems permet, entre autres choses, de plafonner l’utilisation du nombre de licences par vos utilisateurs. Cela doit être réalisé par une personne ayant les droits d’administration. 

Imaginons que vous possédez 10 licences de MicroStation. Elles sont à un moment donné toutes utilisées et un 11ème utilisateur souhaite utiliser MicroStation.

Cette licence est additionnelle et si l’utilisation dépasse 10 minutes vous passerez en mode “locatif” qui automatiquement provoquera une facturation mensuelle ou trimestrielle en fonction qu’un contrat CSS soit actif ou non.

Si un seuil de licences disponibles a été fixé à 10, lors de l’exécution d’une 11ème instance de MicroStation un message est affiché à l’utilisateur. L’utilisateur peut décliner, l’application se termine et cela ne provoquera aucune facturation de location. Soit l’utilisateur accepte et il rentre en mode locatif comme auparavant. L’administrateur reçoit un email d’alerte avec le nom de l’utilisateur en excès.

Comment faire pour mettre en place cette alerte ?

Grâce à cette petite configuration vous pourrez ainsi plafonner l’utilisation de vos licences CONNECT Edition et ainsi éviter des facturations pour la sur-utilisation de vos produits.

Pour rappeler la manière dont Bentley Systems comptabilise l’utilisation de vos logiciels ceux-ci commencent à compter lorsque qu’une dizaine de minutes pleine d’utilisation a été constatée. Au-delà, cela compte pour utilisation d’une licence.

Cela veut également dire que dans tous les cas, une utilisation de moins de 10 minutes est totalement gratuite. Cela peut être pratique pour consulter une information, pour imprimer un plan,… N’oublier pas de quitter l’application directement cependant.

Attention également que plusieurs exécution de la même application dans la même période de 10 minutes sont considérées comme une seule exécution.

Pour plus d’information, vous pouvez consulter cette page ou directement regarder la vidéo ci-dessous.

En combinant la limitation du nombre de licences et cette limite de 10 minutes vous limiterez ainsi la réception de facture de sur-utilisation au maximum.

Référence

Nous nous sommes basés notamment sur l’article accessible via ce lien pour la création de cette page.

Désactiver l’accrochage sur un nuage de points

Dans MicroStation, ainsi que dans tous les produits basés sur cette plateforme, il est possible de désactiver l’accrochage du curseur sur un nuage de points spécifique.

Pour cela il vous suffit de décocher la première coche sur la ligne du nuage de points listée dans le gestionnaire de nuages de points.

MicroStation V8 2004 – Guide de l’utilisateur

Développer dans MicroStation

Guide de démarrage rapide / Guide de l’utilisateur de MicroStation V8 2004

C’est deux documents vous permettront de vous former et d’évoluer dans l’utilisation de MicroStation V8 2004 et donnerons de nombreuses pistes pour comprendre le fonctionnement des versions ultérieures.

Les versions plus récentes de l’outil sont encore bien plus abouties et puissantes. De nombreuses fonctionnalités innovantes y ont été intégrées. Si vous souhaitez les découvrir, n’hésitez pas à nous contacter, nous nous ferons un plaisir de vous les faire découvrir.

Télécharger les guides d’utilisateur




OUI - J'autorise la société beCAD à m'informer en utilisant l'adresse email mentionnée.NON - Je souhaite que mon adresse email ne soit utilisée que pour répondre à la présente demande.

Convertir des blocks DWG en librairies de cellules DGN

Cas 1 – Un block par fichier DWG

Contexte

Vous avez reçu des blocks DWG et vous voulez les ajouter dans une bibliothèque de cellules, pour les utiliser dans MicroStation.  

Étapes à suivre

Si vous souhaitez créer une bibliothèque de cellules à partir de blocks DWG :

  • Ouvrez la bibliothèque de cellules de destination comme fichier actif
  • Puis glissez et déposez les fichiers DWG individuels dans la boîte de dialogue Modèles

S’il y a des noms de modèle en double, MicroStation vous invitera à remplacer le modèle existant ou à renommer celui qui est entré. Une fois importé, vous pouvez également supprimer les modèles de mise en page et renommer les nombreux modèles par défaut en noms de cellule descriptifs.

Alternative

Il est également possible de déposer les blocks DWG dans un répertoire et de demander à MicroStation d’utiliser ce répertoire comme bibliothèque de blocks.

Pour cela il suffit de modifier la variable de configuration MS_BLOCKLIST et d’y spécifier le ou les répertoires contenant les blocks.

Cas 2 – Plusieurs blocks par fichier DWG

Dans ce cas, nous allons ouvrir le fichier DWG à l’aide de MicroStation. Ensuite, nous allons utiliser la commande key-in suivante :

EXPORT CELLS SHARED “c:\Mes librairies\Mes cellules\Ma librairie 1.cel”

Attention que le répertoire de destination doit exister.

Suite à l’exécution de cette commande, un fichier appelé “Ma librairie 1.cel” a été créé dans le répertoire spécifié.

Dans MicroStation, une librairie de cellules (le pendant des blocks d’AutoCAD) est un fichier de dessin comme un autre. Chaque cellule étant un modèle de dessin. Ceci signifie aussi que la définition de chaque cellule peut être éditée à tout moment.

Il convient ensuite de s’assurer que la librairie de cellules est bien accessible par MicroStation. Pour cela, une autre variable de configuration doit être vérifiée : MS_CELLLIST.

Pour accéder à l’édition de cette variable vous devez ouvrir l’éditeur des variables de configuration :

  • En anglais :
    • File > Settings > Configuration > Configuration Variables
  • En français :
    • Fichier > Spécifications > Configuration > Variables de configuration

L’écran suivant apparaît alors :

L’éditeur de variables de configuration de MicroStation CONNECT Edition

Dans le champ de recherche, introduisez CELL, un filtrage des variables est alors effectué.

Quitter ensuite toutes les boîtes de dialogue en cliquant sur les boutons [OK].

La configuration sera alors modifiée et l’ensemble des librairies de cellules listées par cette variable seront analysées pour un accès aisés au cellules.

Comment retrouver un outil facilement dans MicroStation CONNECT Edition ?

Avec l’introduction de la nouvelle interface de ruban, il est parfois difficile de trouver ou de se rappeler où se trouvent certains outils.

La recherche dans le ruban est un moyen simple de trouver des outils ou des dialogues sur plusieurs onglets et plusieurs flux de travail du ruban.

Retrouvez le champ de recherche situé dans le coin supérieur droit de l’interface MicroStation, entrez le nom partiel ou complet de l’outil ou de la boîte de dialogue et vous obtiendrez une liste de résultats avec le prénom dans une fenêtre en dessous du champ de Recherche.

Le déplacement du pointeur de la souris au-dessus de l’un des outils listés, et vous aurez plus de détails sur l’outil et vous indiquera où retrouver l’outil dans le ruban. vous pourrez également démarrer un outil quelconque en cliquant sur les propositions faites.

Définir les unités de travail pouvant être utilisées dans MicroStation

Préambule

MicroStation ainsi que l’ensemble des applications basées sur la même plateforme (OpenBuildings, OpenRoads, PowerDraft, ContextCapture Editor,…) permettent d’utiliser et modifier le système d’unité à tout moment. 

Pour faire court, on peut dire que MicroStation conserve la grandeur des éléments : l’unité n’est là que pour en établir la mesure.

Prenons l’exemple d’un élément ayant une dimension de 2.54m. Si on change l’unité de travail en pouce par exemple, sa dimension sera alors de 100″. La grandeur physique de l’élément reste quant à elle inchangée.

Ce concept est évidement hyper pratique lorsque l’on travaille avec des techniques différentes et que l’on utilise massivement la notion de fichier en référence ou de cellule : les topographes, les projeteurs routiers ont plutôt tendance à travailler en “mètres”, les architectes en “centimètres” et les mécaniciens en “millimètres”.

Par défaut, MicroStation propose un ensemble d’unités de mesure. Certaines d’entre elles sont inutiles pour votre usage particulier : rare sont ceux qui en Europe continentale travaille en unités impériales. Ces dernières peuvent donc sans soucis être retirées de la liste.

Comment faire ?

Cela peut être contrôlé à l’aide d’une combinaison de la variable MS_CUSTOMUNITDEF et du fichier de définition d’unité, units.def
Le fichier units.def est un fichier texte ASCII situé par défaut dans le dossier … / Workspace / System / Data  . 
La variable MS_CUSTOMUNITDEF pointe vers ce fichier.

  1. Les unités de travail disponibles dans un fichier se trouvent dans Spécification > Fichier de dessin sous la catégorie Unités de travail. Si vous êtes en CONNECT Edition, il vous faudra cliquez sur le menu Fichier > Spécifications > Fichier > Spécifications fichier de dessin afin d’accéder à l’écran dans lequel vous trouverez la catégorie Unités de travail.
  2. Par défaut, les unités de travail disponibles sont visibles dans l’image 1 ci-dessous
  3. Pour modifier la liste des unités disponibles, accédez au fichier units.def (emplacement désigné par MS_CUSTOMUNITDEF).
  4. Faites une copie du fichier units.def (par ex. : mes_unités.def)
  5. Ouvrir le fichier copié mes_unités.def avec un éditeur de texte tel que le Bloc-Notes de Windows (Notepad)
  6. Ajoutez le symbole dièse / livre (#) devant toutes les unités qui ne doivent pas être affichées / disponibles, ceci aura pour effet de les désactivés sans pour autant les supprimer
  7. Enregistrez le fichier
  8. Editez la variable MS_CUSTOMUNITDEF et modifiez son contenu afin de désigner le fichier nouvellement créé (mes_unités.def).
  9. Redémarrez MicroStation et vérifiez dans Paramètres> Fichier de dessin que seules les unités de travail souhaitées sont affichées (voir image 2). 
1. Affichage des unités de travail standard
2. Unités de travail modifiées (Units.def), uniquement en mètres et en millimètres

Afficher les coordonnées du curseur

Comment afficher les coordonnées du curseur ?

Saviez-vous que dans MicroStation, et dans tout autres produits basés sur cette plateforme, vous pouvez afficher en permanence les coordonnées auxquelles se trouvent le curseur de la souris ?

Pour cela, il suffit de cliquer avec le bouton de droite dans le coin inférieur droit de l’écran principal et d’activer l’option “Utilisation de coordonnées” (“Running Coordinates” dans les versions anglaises).

Récupérer la symbologie d’un élément

Comment récupérer la symbologie d’un élément existant pour l’utiliser comme symbologie active ?

Saviez-vous que vous pouvez récupérer la symbologie d’un élément pour la rendre active ?

Pour cela, il suffit de presser la touche ALT et de cliquer sur l’élément dont vous souhaitez recopier la symbologie.

Tous les paramètres définissant la symbologie seront récupérés dans l’élément pointé pour être utilisés dans la symbologie active à savoir :

  • le niveau (le calque)
  • la couleur
  • le style de trait
  • l’épaisseur
  • la transparence
  • la priorité (en 2D)

Facile et efficace !